Le triangle dramatique de Karpman: votre outil Afin de faciliter la gestion des conflits

Le triangle dramatique de Karpman: votre outil Afin de faciliter la gestion des conflits

Relations de manipulation, personnalites toxiques, abus de pouvoir, harcelement moral…

Mes relations de notre sphere privee tel technique ont la possibilite de etre desequilibrees par l’installation d’un rapport de domination d’une personne concernant l’autre. Pour nous aider a nous preserver de ces formes de violence, l’approche proposee via le triangle dramatique de Karpman s’avere etre un outil therapeutique pragmatique et efficace.

  1. — Un outil concernant observer nos schemas relationnels
  2. — Les 3 roles: persecuteur, sauveur, victime
  3. — Une dynamique des relations
  4. — Plusieurs pistes pour en aller
  5. — Questions frequentes

Un outil pour observer les schemas relationnels

Stephen Karpman reste a l’origine de la composition du concept de triangle portant son nom. Ce psychiatre americain, travaillant a l’origine Afin de l’armee, a collabore dans les annees soixante avec le docteur Eric Berne, le fondateur de l’ecole d’analyse transactionnelle. Cette forme de therapie, diffusee a toutes les Etats-Unis i  l’instant de l’essor des therapies dites breves, pose le principe que les relations seront influencees par des jeux psychologiques.

Eric Berne affirme que la specialite des relations bascule vers un ratio de domination, Di?s Que l’un des deux « joueurs » appuie sur le point faible de son interlocuteur, le faisant reagir sans reflechir et se sentant aussi pris au piege et en situation de faiblesse. Cela etablit que toutes les interactions ont la possibilite de se decrire a l’aide d’elements observables, comme le ton d’une voix, nos gestes, les mots, la posture, les expressions du visage.

J’ai theorie des jeux psychologiques permet de decrire et de mettre a distance les difficultes relationnelles, afin d’y remedier de facon pragmatique et responsable. Elle redonne a toutes les gens, se sentant victimes de relations toxiques, les moyens de s’affirmer ainsi que sortir de schemas relationnels violents.

Stephen Karpman s’est inspire de cette conception Afin de elaborer en 1969 le triangle dramatique de Karpman, aussi appele triangle compassionnel 1 ? . Cela souhaitait simplifier l’approche d’Eric Berne pour appliquer ses idees, de facon efficace et facile aupres des patients. En se basant sur la notion de jeux psychologiques, il a determine trois feintes de jeu dans nos rapports conflictuels aux autres:

  • Donner de fausses indications, Afin de mieux tromper l’autre joueur (une interlocuteur).
  • Intimider son adversaire, pour lui faire perdre ses revenus.
  • Se Realiser passer pour plus faible qu’on est, pour que l’adversaire baisse le seuil de vigilance.

A partir des trois actions de feinte dans les interactions, il a determine trois roles formant le fameux triangle.

Le triangle de Karpman a pour but de nous aider au quotidien a nous couvrir des rapports de domination, des enjeux de pouvoir, du deni, de la manipulation. Cela pourra etre utilise pour observer et modifier la relation a soi tout comme la relation a toutes les autres, dans une dynamique de retroactions visibles et ajustables 2 ? .

Les 3 roles: persecuteur, sauveur, victime

Notre triangle dramatique de Karpman reste constitue de sommets , correspondant aux roles que nous sommes susceptibles de jouer, dans une relation conflictuelle ou problematique.

Ces roles paraissent des suivants: le persecuteur, le sauveur, la victime.

Notre sauveur

Notre sauveur souhaite tomber sur une victime, a qui apporter son aide. C’est une personnalite qui a souvent lui-meme ete victime dans son passe. Cela ne reconnait gui?re ses besoins de reparation de traumatisme, de reassurance. Cela pense, i  l’origine dans une agreable intention, i?tre capable de sincerement aider nos autres en faisant les choses a leur place.

Cela estime qu’il les connait plus qu’eux-memes et qu’il reste capable de leur montrer ce qui est l’ideal pour eux. Il s’identifie a le webmaster (victime) qu’il souhaite sauver, alors qu’au fond, c’est de lui dont il pourrait s’occuper. Il ne parvient gui?re a prendre en main sa propre life et se projette dans celle des autres.

Ce genre de fonctionnement se rencontre chez les individus qui n’arrivent gui?re a etre heureux, a recevoir, a cooperer. Notre sauveur est egalement quelqu’un qui peut se sentir seul, persecute, sacrifie. Cela a une mauvaise estime de lui qu’il tente de soigner, en allant chercher la reconnaissance des autres, a travers ses actions d’aide. Notre sauveur va aider l’autre sans que celui-ci le lui ait demande, parfois meme contre le gre.

Notre persecuteur

Le persecuteur est la majeure partie un moment une personnalite qui a ete victime. Cela se sent d’ailleurs victime. Il repere chez l’autre les failles et les vulnerabilites. Cela s’en sert pour faire des reproches et induire une culpabilite, de facon insidieuse et repetee. Il impressionne son interlocuteur en le dominant, en le menacant voire en l’insultant. Il cherche a l’inferioriser. Cela s’attribue la responsabilite de veiller a l’avancee des trucs. Ainsi, il se va permettre de critiquer, tous ceux qui ne seraient pas a la hauteur de sa tache.

J’ai victime

J’ai victime se fait passer pour quelqu’un de faible ou de craintif, pour mieux se plaindre. Elle pourra aussi adopter une posture de revendication de l’ensemble de ses difficultes ou des malheurs, en rendant les autres responsables de sa situation. Ici il s’agit du role de victime, gui?re du statut de victime lequel pourra exister avec ailleurs (personne victime de traumatismes, de viol, d’agressions etc.).

Leave a Reply